IBOAT

IBOAT : LE PLAN D

IBOAT : LE PLAN D
Comme Démerde, comme Dernière chance, comme Débrouille mais aussi comme Déterminés. Depuis la sortie du confinement, nous avons passé tant de temps à imaginer des plans A, B, C, D, à nous adapter, nous réinventer, à nous armer de patience.
A l’heure où nous écrivons ce post, nous venons d’apprendre l’annulation des concerts sur la plage, après de nombreux coups de fils, parfois lunaires, en manque d’infos claires en ce qui concerne notre statut d’acteur culturel privé pour finalement tamponner ANNULÉ sur notre événement, balayant d’un revers notre travail en programmation, production et communication. Ceci est malheureusement devenu la routine dans nos métiers.
Vous l’aurez compris, l’heure est au bilan : bilan d’une saison d’été contrainte, dans des conditions pas très festives, des événements assis, sans musique amplifiée ou incitant à la danse, mais notre responsabilité nous a poussé à assurer avant tout votre sécurité. Mais bien que carré dans le respect des consignes sanitaires, en filigrane, nous alertions. Nous avons imaginé lors d’une table ronde « Bordeaux, sur quel pied danser ? » quels seraient les enjeux d’un effritement de notre vie culturelle et sociale. Et voici déjà les premiers signes qu’elle menace de s’éteindre à petit feu. Nous regrettons la fermeture de notre confrère le Void au 58 rue du Mirail qui n’augure rien de bon pour la scène indé et pour les artistes orphelins de scènes pour s’y exprimer. Nous leur adressons tout notre soutien. Faute de conditions correctes et réalistes (un concert de rap assis vous, ça vous dit ?), nous sommes aussi, en tant qu’opérateur, contraints d’annuler une à une nos dates de concerts prévus en intérieur ou de tenter de les reporter par un jeu à mi-chemin entre tetris et tarot de voyance. Quant au club, vos messages nous demandant « quand est-ce que vous réouvrez la cale ? » additionné au fait de la voir chaque jour plongée dans le noir et le silence nous serrent le cœur encore plus fort. Aucun horizon clair, seule une date qui se murmure : avril 2021… Tout ça nous semble si lointain.
Donc oui, cet avenir incertain nous met la boule au ventre mais nous ne baissons pas les bras. Chaque jour on se retrousse même encore un peu plus les manches pour imaginer des projets qui peuvent cohabiter avec ce virus, en gardant nos distances mais finalement nous permettre de ne pas sombrer le silence. Même si c’est dur et qu’il faut réécrire ou tordre nos projets depuis 3 mois, en fonction des annonces.
Nous allons dévoiler semaine pro les contours d’un nouveau projet/lieu, indépendant (comme le veut notre ADN) et hybride, pouvant – comme nous l’avons imaginé- accueillir une vraie saison culturelle incluant des concerts.
Du côté du bateau, des travaux sont en cours, afin de réhabiliter et ré-décorer les étages et d’y ouvrir bientôt un nouveau café-restaurant. L’équipe de programmation imagine actuellement des formats dédiés aux cultures électroniques, permettant de reprendre nos activités et faire vivre le club malgré tout, sous une autre forme, à partir de mi-novembre.
Imaginer des formats dans ce climat turbulent, alors que les voyants covid passent au rouge fluo, avec un temps de programmation et communication plus que restreint, s’avère un des challenges les plus difficiles qu’il ne nous ait jamais été donné. Mais nous souhaitons avec détermination et bravoure le relever. Comme le dit cette citation « La tempête est bonne fille, elle laisse toujours une chance au marin ». Raccrochons-nous à de bons vieux proverbes de marins donc…
En espérant vous compter à nos côtés dans nos projets sur les flots comme sur la terre ferme.
Nos fameux bisous de loin, pour vite vous retrouver de plus près ✊🏽<3 🔜

RECEIVE THE IBOAT CALENDAR BY EMAIL

Sign up for the newsletter so you do not miss the agenda, our events, etc.

You will like also