IBOAT

Concert La cale de l'IBOAT

MR GISCARD (groovy, electro, pop - fr)

Il s’appelle monsieur Giscard. Il n’a jamais été centriste, ni président, et sûrement n’a développé aucun tropisme pour les diamants. Mais comme son prénom est Valery, il fut un temps où lorsque ses interlocuteurs lui demandaient la nature d’un tel prénom masculin, le jeune homme avait pour habitude de répondre : « Valery ? Comme le président ». Du coup c’était presque devenu naturellement un nom composé et c’est ainsi resté. Gonflé, c’est aussi une manière de s’attribuer une carte d’identité qui atteste d’une volonté de mettre de la distance et du décalage en toute chose. Monsieur Giscard, contrairement à son illustre roi républicain, a de quoi tenir ses promesses avec ce premier programme musical de cinq titres qui pourrait bien provoquer une révolution de velours dans le monde de la chanson française. L’art du décalage est partout chez ce jeune homme de 28 ans, ultra séduisant par sa nonchalance masculine et sa candeur virile. Monsieur Giscard n’a pas d’autres moyens que d’écrire de son lit. Une musique de chambre un brin salace, qui sent les réveils comateux dans des draps bien fatigués. Chez lui, les mots sont d’abord un véhicule de son, plutôt que de sens. Il les met en bouche avec le goût du paradoxe : la distance de l’intime. Il chante comme s’il ne voulait pas trop qu’on l’écoute et du même coup provoque l’effet tout à fait inverse. On ne fait que ça. L’écouter, à fleur de peau et de baiser, pour être bien sûr du sens de ses émois. Décalé ascendant romantique. Ainsi se présente à nos suffrages monsieur Giscard. Avec un programme musical fait de rap mélodique, d’électro dansante et mélancolique, et de chanson française lorsqu’elle s’irrigue aux rythmes d’ailleurs, d’Afrique ou d’Amérique du sud ou de musique classique. Avec monsieur Giscard, Chopin et Club cheval mangent à la même table, Daft Punk et Pauline Croze ont des conversations. C’est donc un grand pacificateur, un idéaliste, un étranger chez lui, un musicien spontané, un sociologue qui s’ignore. Monsieur Giscard en respirant les fleurs du mal contemporaines nous offre de bien belles illuminations.

Tarifs

10€ ADHÉRENTS ET PORTEURS CARTE JEUNE

12€ en prévente

15€ sur place